(magazine)

Milos

Nouvelle tournée dans les Cyclades. Pour un prochain reportage et la mise à jour de notre guide Evasion, nous passons quatre jours à Milos. Du bleu, du rose, du jaune, du vert : quelle île peut se targuer d’avoir autant de couleurs ?

10/05

Les Cyclades sous la tempête

Sarakiniko sous la tempête, Milos, Grèce

Sarakiniko sous la tempête, Milos, Grèce Sarakiniko sous la tempête, Milos, Grèce Sarakiniko, Milos, Grèce
Le vent souffle sur l’archipel, crescendo. Avec sept beauforts entre Sifnos et Milos, notre ferry tangue comme une coquille de noix. Une hôtesse blonde passe entre les sièges pour distribuer des sachets en papier à ceux qui ont le mal de mer. En face de nous, un mari patient fait de l’air à sa femme à l’aide un éventail : les yeux fermés et la tête en arrière, elle a le coeur au bord des lèvres.

Pendant deux jours, nous posons nos valises à Limeri, quatre maisonnettes blanches posées dans le paysage lunaire de Sarakiniko. Autour il n’y a rien, si ce n’est la mer déchaînée et un environnement doux et inquiétant à cause du mauvais temps. Nous marchons au coucher du soleil dans cet univers fantasmagorique, entre calanque crayeuse, gouffres bouillonnants, failles grondantes et falaises chancelantes.

11/05

Milos, la volcanique

Plage de Paliochori, Milos, Grèce Garages à bateau (syrma) à Fyropotamos, Milos, Grèce Les anciennes mines de souffre de Paliorema, Milos, Grèce

Plage de Fyriplaka, Milos, Grèce

Pause déjeuner à Paliochori, petite station balnéaire au sud de l’île. La taverne Sirocco vante sa cuisine volcanique. Curieux nous goûtons à l’agneau cuit toute une nuit dans le sable brûlant. Un délice tant il est fondant ! En un point précis de la plage, la température du sable monte à 90°C par géothermie. Sur la droite, nous sommes subjugués par les falaises arc-en-ciel qui surplombent la plage.

Les mines de souffre se dressent au bout d’une piste vertigineuse. Bâtiments en ruines, machines rouillées, galeries interminables où s’enfoncent des rails et des wagonnets : l’ambiance est à Indiana Jones. Une magnifique plage de sable blond ourle le site abandonné.

Dîner dans un restaurant que l’on affectionne pour sa cuisine originale et paysanne : O ! Chamos.

12/05

Venus de Milo

Vénus de Milo, Milos, Grèce Olivier où a été trouvée la Vénus de Milo, Milos, Grèce Coucher de soleil à Sarakiniko, Milos, Grèce
« Bienvenue en Grande-Bretagne ! » nous salue Bee, le sympathique propriétaire du Limeri. Ce matin, un crachin s’est abattu sur l’île. Le vent continue de souffler.

Petit déjeuner à Plaka, la charmante capitale de l’île. Au café pâtisserie Palaios, fréquenté par des habitués, nous avons de la chance : on nous sert de petites brioches de baptême.

Dans les ruelles de Plaka, boutiques de mode ou de souvenirs se refont une beauté avant d’ouvrir pour la saison. Des Vénus multicolores attirent notre regard : ange noir, corset Jean-Paul Gaultier, couleur lila façon chocolat Milka… Moschoula qui peint ces statuettes a de l’imagination.

Balade dans le coin le plus charmant de l’île : entre Plaka et Klima, s’étagent les vestiges de la cité antique et des petits champs bucoliques. C'est ici qu'a été retrouvée la Vénus de Milo à l'ombre d'un olivier, sous un mur cyclopéen une plaque de marbre commémore sa découverte.

13/05

Ballade à Kleftiko

Moulin sur l'eau, Milos, Grèce Kleftiko, Milos, Grèce Taverne Yialos à Pollonia, Milos, Grèce
Enfin, nous visitons les fameuses catacombes de Milos : 200 mètres de galerie creusées dans la roche tendre où furent inhumés les premiers chrétiens. Les guides de voyage disent qu’elles sont les plus grandes après celles de Rome. Je pose la question à notre guide pour savoir ce qu’il en est : « évidemment, on n’en connaît pas de troisième » me dit-elle ! Sa réponse nous laisse dubitative…

Aujourd’hui encore, toutes les excursions en bateau autour de l’île sont annulées à cause du vent. Peu importe, nous avons décidé de nous rendre à Kleftiko à pieds, le point plus spectaculaire de la côte. Trois quart d’heure de marche et un triangle turquoise qui aimante notre regard. Tout en bas, des cathédrales blanches se dressent dans la mer et des falaises percées de grottes marines. On raconte que Kleftiko était une cachette de pirates.

L’excursion nous a ouvert l’appétit, d’autant plus que nous n’avons pas mangé le midi. Direction Pollonia, de l’autre côté de l’île, pour dîner chez nos amis Christos et Achilléas. Non seulement c’est toujours aussi bon, mais des plats raffinés ont fait leur apparition au menu. On goûte au tartare de mérou et au tatami de thon : un délice !

14/05

Port de pêche et mines de Milos

Garages à bateau à Aghios Konstantinos, Milos, Grèce Plage d'Alogomantra près d'Aghios Konstantinos, Milos, Grèce
Mines de Milos, Grèce Mines de Milos, Grèce
Peu avant Pollonia, nous découvrons l’adorable petit port de pêche d’Agios Konstantinos. Les maisons bleues et blanches bordent une petite calanque en forme de larme. Dimitri repeint la porte de l’une d’entre elles : « est-ce que sa maison est à louer ? » lui demandé-je ? « Non, je n’ai pas le droit, répond-il. Aucune de ces maisons n’a de papier. Elles sont transmises par nos arrières-grand-pères pêcheurs. Nous sommes aujourd’hui en procès avec l’Etat qui veut les détruire. » Quelle perte ce serait pour le patrimoine de l’île !

Côté face Pollonia est un charmant port balnéaire, avec ses petits hôtels et maison d’hôte, ses bars et ses délicieuses tavernes. Côté pile, un immense complexe minier. A un kilomètre du port, s’étend un paysage dévoré par le ballet de bulldozers et des camions. Collines éventrées, silos métalliques et rampe de chargement n’invitent guère à la baignade dans l’eau incroyablement turquoise de la baie Voudia.